Baloji « Je fais partie des gens qui ne veulent pas choisir »

L’équipe d’Africanmoove.com, est allé à la rencontre de Baloji à la Fondation Cartier pour une interview exclusive. Le rappeur belge d’origine congolaise s’est livré à notre rédaction. Il nous en dit plus sur la réalisation de son EP «64 Bits And Malachite ». Baloji a souhaité unir dans cet Ep à la fois du, du ou encore car il estime faire partie « des gens qui ne veulent pas choisir ».

Cela fait, près de deux ans que le rappeur prévoit de sortir cet EP. Dans «64 Bits And Malachite », Baloji a souhaité unir à la fois du rap, de l’électro et les musiques africaines d’hier et d’aujourd’hui. Il s’est beaucoup inspiré des artistes congolais des années 80 tels que Franco, et Zaïko Langa Langa. Baloji estime faire partie « des gens qui ne veulent pas choisir ». Il s’inspire donc du passé pour créer quelque chose de plus moderne en y ajoutant une petite touche anglo-saxonne. Mais il souhaite surtout mettre la lumière sur la musique africaine. Il souhaite casser le mythe de la World Musique qui classe la musique du continent dans la catégorie « Tiers Monde ».

@SugarBrown_