Booba, Dosseh, Magasco, Benash et Gato da bato explosent le Stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé

Le rappeur Pit Baccardi de retour sur sa terre natale depuis la moitié d’une décennie a peut-être offert à son pays le 13 Mai dernier le plus grand concert hip-hop de son histoire. Booba, Dosseh, Magasco, Benash, Gato da bato et les artistes en première partie ont soulevé 40 000 personnes au Stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, dans une ambiance de finale de coupe du monde.

C’était le concert le plus attendu de l’année au Cameroun, un concert aux allures de festival avec une programmation à faire pâlir de jalousie coachella: La légende du rap camerounais Krotal et les artistes de son label, la jeune garde du « rap kamer » représentée par Zayox, Nami Nami Cyrus et Ko-c rejoint sur scène par la star du R’n’b Locko, le show surprise de la Diva du Bikutsi K-tino aka « la femme du peuple ».

Le lionceau devenu lion

Pour un jeune artiste, être en tête d’affiche d’un concert avec une légende comme Booba c’est comme tirer un penalty à la 90ème minute d’une finale de Ligue des champions. Le chanteur camerounais auteur du tube « Wule bang bang » a mis le ballon au fond des filets sans trembler, super spectacle préparé au millimètre avec en point d’orgue la montée sur scène du chanteur classique à la voix basse Jacques-Greg Belobo pour « Zamba », le dernier tube de Magasco.

Magasco-african-moove

Cahier d’un retour au pays

Si on avait dit à Dorian N’Goumou qu’il serait accueilli comme un roi pour son premier concert dans son pays d’origine, il ne l’aurait sûrement pas cru. 40 000 personnes scandant « Dosseh, Dosseh, Dosseh », une entrée avec l’énergie d’un lion enragé, c’est ce samedi 13 Mai que Yuri a vraiment fêté son premier disque d’or, avec ses frères.

Dosseh au cameroun

Le Roi lion

Malgré l’élimination du Sénégal par le Cameroun à la Can 2017 au Gabon, le Duc ne l’avait pas mauvaise à son arrivée en terre camerounaise. Dans le stade des lions indomptables, devant une foule en furie qui n’avait d’yeux que pour lui, le lion de la Téranga a donné un concert dont le Cameroun se souviendra très longtemps. De « boulbi »  à « DKR », Booba a rappé une bonne partie des tubes et classiques des 10 dernières années de sa carrière longue comme le bras; et avec le public qui connaissait les paroles par coeur, le concert s’est vite transformé en karaoké géant. L’autre enfant du pays, Benash, l’a rejoint sur scène pour « Ghetto » extrait de son premier album CDG et pour le tube intersidéral «Validée ». Gato Da Bato présent lui aussi a fait exploser  le stade en rejoignant Booba sur « Mové lang »

Booba au Cameroun

@BriceAlbin1