« Tant qu’on respire » le miroir de Makassy

Après le succès de Doucement, Makassy le « fort » s’apprête à enflammer toutes les pistes de danse avec son premier album intitulé « Tant qu’on respire ». Disponible partout en France depuis le 10 juillet dernier, l’artiste a choisi la bonne période pour ambiancer ses fans grâce à des titres qui appellent à la fête et au soleil. Ses morceaux, à la fois sensuels et rythmés, ont des textes forts qui traitent de sujets sensibles de la vie quotidienne. Le chanteur originaire de Rennes rappelle à travers ses paroles qu’ « il y a de l’espoir tant qu’on respire ».

Makassy l’engagé
Inspiré par son origine, l’Afrique, son vécu et ses valeurs, l’interprète de Doucement montre que sa démarche artistique est à la fois humaine et universelle. C’est ainsi que l’on peut affirmer que ce disque est le reflêt de Makassy. Le jeune chanteur d’origine congolaise se dévoile à travers les 16 titres de son premier album. Il rend hommage à sa famille, dans le premier titre l’éponyme de l’album. Ce morceau retrace son histoire mais est aussi une belle déclaration pour ses parents. Il poursuit avec le titre « Soldat », un morceau positif sur les cités, loin des clichés, où il incite la jeunesse à suivre le bon exemple. L’amour est très présent dans cet album avec les titres « I Need Love », « Apprends moi » ; ou encore « Je ne sais pas te dire je t’aime ».
Makassy élargit sa cible avec son morceau intitulé « Witness » (témoin en anglais). En effet, en choisissant d’interpréter ce morceau en anglais il s’ouvre vers d’autres horizons. Ce titre aux sonorités reggae traite de la violence faite aux femmes, ainsi il démontre son attachement à la condition féminine.

makassy

Univers artistique mixte
Mêlant acoustique, R&B, et sonorités africaines, Makassy joue de sa voix pour nous proposer divers styles musicaux. Par conséquent, on ne peut le catégoriser dans un genre musical unique. On sent son influence africaine avec « I have a Dream » qui est un clin d’œil au célèbre discours de Martin Luther King, et le morceau « Mama Sida » qui traite de cette maladie.

Tous ces morceaux appellent au voyage musical et mettent la lumière sur l’engagement du chanteur contre les injustices de la vie. En somme, « Tant qu’on respire » fait passer de forts messages, il invite les fans de Makassy à faire la fête, rester positif et à garder espoir quoiqu’il arrive. L’équipe AFM adhère totalement à son point de vu.

@SugarBrown_

« Tant qu’on respire » (As long as we are breathing) the mirror of Makassy

After the success of « Doucement », Makassy the “strong” is ready to kill the dancefloor with his first album called “Tant qu’on respire” (As long as we’re breathing). Available everywhere in France since July the 10th of this year, the artist chose the right time to turn up the fans thanks to his songs calling to party and sun. His songs both sensual and swinging, have strong lyrics dealing with sensitive subjects of the everyday life. The singer originally from Rennes reminds us through his words that “there’s hope as long as we are breathing”.

Makassy the involved
Inspired by his motherland, Africa, his experience and his values, the interpret of Doucement (Slowly) shows that his artistic approach is at the same time human and universal. That is the way we can affirm that this CD is the reflection of Makassy.
The young singer from Congolese background reveals himself through the 16 titles of his first album. This song tells his story but is also a beautiful declaration to his parents. He continues with the title “Soldat” (Soldier), a positive song about city suburbs, away from the clichés, where he pushes the youth to follow the good example. Love is very present in this album with titles such as “I Need Love”, “Apprends moi” (Teach me); or “Je ne sais pas te dire je t’aime” (I don’t know how to tell you I love you).
Makassy expands his target with his song called “Witness”.
Indeed, by choosing to sing this song in English, he opens up to new horizons. This title with reggae rhythms deals with violence made against women, and show his attachment to the female condition.

A mixed musical universe
Mixing acoustic, R&B and African sounds, Makassy uses his voice to offer us various musical styles. Therefore, we cannot put him in a box reserved to a unique type of music. We feel his African influence with “I have a Dream” an implied reference to the famous speech of Martin Muther King, and the song “Mama Sida” (Mama HIV) which talks about HIV.

All his songs are a call to a musical travel and put in light the involvement of the singer against injustices of life. To sum up, “Tant qu’on respire” sends strong messages, it invites Makassy’s fans to party, stay positive and keep hope no matter what happens.