Don Jazzy :“Les artistes américains ne sont pas encore prêts à adopter notre musique !”

Don Jazzy qui accorde très peu d’interview, s’est prêté au jeu des questions-réponses de Boiler Room accompagné de Dj Jimmy Jatt et Dr. Sid. Les artistes ont évoqué les difficultés à s’imposer dans leur pays au début et la grande forme actuelle de la musique Afro.

Le Boss des Mavins s’est distingué sur ces relations avec les artistes internationaux. De nombreux artistes américains l’ont approché pour des collaborations, mais certains hésitent à travailler sur des sonorités Afro:

« La plupart des artistes américains vont vous appeler, ils croient que vous avez quelque chose qu’ils aiment […] Un tas de gens avec qui j’ai essayé de travailler ne sont pas vraiment prêts pour cette nouveauté dans leur musique ; ils veulent que j’ajuste mes productions à leur goût… »

 « Je peux bien le faire, mais quand un artiste international me sollicite, j’aimerais qu’il reste lui même et casse les barrières avec des nouvelles sonorités que j’aurais créées, ce changement est trop brutal pour certain et je pense qu’ils ont encore peur « .

Plus d’AfroBeat !

Toujours dans l’interview Don Dorobucci souhaiterait qu’on arrête d’utiliser le terme «Afrobeat » lorsqu’on évoque la musique Naija et Africaine actuelle. Selon ses propos,  il y’aussi des artistes africain de rap ou de raggae/dancehall comme Patoranking. Il faudrait ainsi éviter de mettre tout le monde dans le même moule.

La musique Afro boycottée par Deezer iTunes et Spotify ? African Moove en parlait déjà avant Don Jazzy !

Markheaven