Kiff No Beat ce sont les stars incontestées du moment! Jeunes, Frais et talentueux , ils ont accepté d’accorder une interview exclusive à AfricanMoove en direct d’Abidjan entre 2 dates de concerts ! Tout de suite retrouvons les Kiff No Beat !

Tout d’abord pouvez-vous nous faire une présentation des membres du groupe ?

JOOCHAR à l’état civil Kouakou Jonathan Charley (ethnie : Baoulé)

ELOW’N à l’état civil N’wolé Brice (ethnie : Appolo)

DIDI B à l’état civil Bassa Zéréhoue Diyilèm (ethnie : Gagou)

BLACK K membre fondateur du groupe KIFF NO BEAT à l’état civil Gnagbo Gnahoré Okou Camille (ethnie : Bété)

ELJAY à l’état civil Konan Franck Guy Mares (ethnie : Baoulé)

Comment est ce que vous vous êtes rencontrés ? Est ce que vous vous connaissiez déjà avant ?

Amis et Famille,

Au départ il y avait le groupe KNB composé de (Didi B, Black K, Elow’n) et le groupe Jerk Boyz composé de (El Jay et Joochar).

C’est la fusion en 2009 de KNB et Jerk Boyz qui donnera naissance au groupe KIFF NO BEAT au Studio de Shado Chris.

Vous-êtes capables de passer du coupé décalé au rap , quelles sont vos influences musicales ?

Coupé Décalé, c’est parce qu’on est ivoiriens. On fait la musique de chez nous en plus ce n’est pas du Coupé Décalé, c’est du ( DIRTY DECALE), inspiré du COUPE DECALE et de la DIRTY SOUTH.

Un rythme Coupé Décalé avec des instrus RAP, c’est notre propre création.

BLACK K moi je suis beaucoup influencé par mon père Boni GNAHORE (artiste chanteur percussionniste de renom issu du village Ki-yi M’bock)

DIDI B moi mon influence c’est mon père Bassa Bomou (transfuge du village Ki-yi M’bock, pianiste, comédien et arrangeur)

ELOW’N je suis influencé par Busta Rhymes, Tech N9 etc…

JOOCHAR moi j’écoute tout ce qui est Reggae et Dance Hall

ELJAY c’est beaucoup Pop (Chris Brown, One Direction etc.)

Vous connaissez actuellement un succès sans frontières ! Comment est ce que vous vivez ce succès ? Est ce que vos vies ont changé ?

Rires…

Tranquille tout ce passe comme prévue grâce à Dieu .

Oui le changement est grand. Le succès nous monte pas à la tête, on garde les pieds sur terre parce qu’on se dit que ce n’est que le début et heureusement que l’on a un staff et des personnes âgées assez averties qui canalisent nos émotions.

Quels sont les thèmes que vous évoquez dans vos chansons ?

Notre combat c’est celui de la PERSEVERANCE

c’est en général ce qui ressort dans nos textes, chacun doit se battre pour s’assurer un avenir meilleur.

En dehors aussi de ça, nous parlons d’amour… de foi… et des maux de la société

Que pensez-vous de l’évolution de la musique ivoirienne aujourd’hui ?

La musique Ivoirienne (le coupé décalé) est internationale depuis plus d’une dizaine d’année et nous sommes content de cela. Notre combat est de promouvoir le RAP ivoirien partout dans le monde. Nous sommes contents de l’ampleur que prend notre travail et nous sommes même appréciés par de grands rappeurs français.

Comment se porte la jeunesse ivoirienne ?

La jeunesse ivoirienne se porte bien par la grâce de DIEU.

Si vous deviez vous décrire chacun en 2 adjectifs ?

ELOW’N: calme, dangereux

DIDI B: force et débrouillard

JOOCHAR: sérénité, défi

EL JAY: courageux , gagnant

BLACK K: mystérieux, dévoué

Êtes-vous plutôt kédjénou ou Attieké ?

ELOW’N: je suis beaucoup sauce donc kédjénou

DIDI B: kédjénou

EL JAY: attiéké

JOOCHAR: attiéke

BLACK K: kédjénou

Quels sont vos projets pour la suite ?

On est actuellement en pleine tournée africaine. on travaille sur une MIXTAPE qui sort très bientôt…

Voir et revoir le clip :  Kiff No beat – Ca Gate Cœur

kiffnobeat2