Le cercle très fermé des Africains récompensés aux Grammy Awards

la prestigieuse cérémonie des 59ème Grammy Awards aura lieu ce 12 Févier 2017 à Los Angeles. Il est important de rappeller que le Grammy Award est le prix dans le domaine de l’art musical le plus respecté au monde et est considéré comme l’apogée de tous les prix du divertissement.

Gagner un Grammy est le rêve d’un certain nombre d’artistes, mais en Afrique c’est le plus grand rêve et un honneur que très peu ont pu vivre. Voici une liste des Africains qui ont remporté le prestigieux prix.

 

10)Césaria Evora (Cap Vert) – (1 Grammy)

Surnommée la « Diva aux pieds nus », elle le doit à son habitude à se produire pieds nus sur scène1Rainha da morna, de sa voix rauque, elle a popularisé la morna, musique du Cap-Vert, auprès du grand public mondial. En 2004 Cesária Évora reçoit un Grammy Award du « meilleur album des musiques du monde » pour l’album Voz d’Amor.

9)Mamadou Diabaté (Mali) – (1 Grammy)

Peu connu au Mali, le fils de Djeli N’Fa Diabaté, ancien membre de l’ensemble instrumental national, vient d’obtenir le Grammy Award dans la catégorie musique traditionnelle, avec son album Douga Mansa.

8) Wouter Kellerman (1 Grammy)

Flûtiste sud-africain et compositeur de musique, qui a remporté le Grammy Awards pour le « meilleur album New Age » en 2015. Avec sa formation classique, Kellerman a fixé son attention sur le monde et la musique Roots, en explorant le caractère unique de l’instrument. mélangeant des airs classiques et contemporains.

 

7) Tinariwen – Mali (1 Grammy)

Cette bande de musiciens touaregs de la région nord du Mali a été formée en 1979 à Tamanrassset, en Algérie. Leur première apparition publique en dehors du Sahara est venue en 2001 avec la sortie de The Radio Tisdas Sessions, et avec des performances au Festival au Desert au Mali. Ils ont remporté le Grammy Award pour le « meilleur album des musiques du monde » au 54e Grammy Awards, en 2011 avec leur cinquième album, Tassili.

6) Youssou N’Dour – Sénégal (1 Grammy)

Chanteur, percussionniste, compositeur, compositeur, acteur occasionnel, homme d’affaires et homme politique, Youssou N’Dour remporte son premier Grammy Award pour le « meilleur album de musique contemporaine du monde », en 2005. Il a été ministre du Tourisme et de la Culture du Sénégal d’avril 2012 à octobre 2012. En 2004, Rolling Stone l’a décrit comme «peut-être le chanteur le plus célèbre vivant» au Sénégal et dans une grande partie de l’Afrique.

 

5) The Soweto Gospel Choir – Afrique du Sud (2 Grammy)

The Soweto Gospel Choir est une chœur de plus de 30 membres. Leur genre de musique comprend le gospel africain, le reggae et la musique populaire américaine. Le groupe est né par deux directeurs de chœur, David Mulovhedzi et Beverly Bryer.
Ils ont remporté le Grammy Award pour le « meilleur album de musique traditionnelle du monde » en 2007 et 2008 respectivement avec leurs albums Blessed and African Spirit. En 2010, la chanson « Baba Yetu » du compositeur Christopher Tin, qui a présenté le groupe, a remporté le Grammy Award pour le « meilleur arrangement instrumental accompagnant les chanteurs ».

 

4) Ali Farka Touré – Mali (2 Grammy)

Reconnu comme l’un des musiciens africains les plus importants à l’échelle internationale, Ali Ibrahim « Farka » Touré était un chanteur malien et multi-instrumentist. Il a été classé numéro 76 sur la liste de Rolling Stone de «Les 100 plus grands guitaristes de tous les temps. Toure est décédé le 7 mars 2006, à l’âge de 66 ans, à Bamako, d’un cancer des os, contre lequel il luttait depuis.
Sa collaboration avec Ry Cooder en 1994, résultant de l’album, Talking Timbuktu, lui a valu un Grammy Award. En 2015, une collaboration avec Toumani Diabaté lui valut un deuxième Grammy Award.

3)Toumani Diabaté – Mali (2 Grammy)

Le père de Sidiki Diabaté et son album « In the Heart of the Moon »obtient le Grammy Awards du meilleur album traditionnel de musique du monde décerné le 8 février 2006. Le , Ali Farka Touré et Toumani Diabaté ont remporté, le Grammy du meilleur album de musique traditionnelle lors de la 53e cérémonie des Grammy Awards, à Los Angeles, aux États-Unis pour leur album Ali and Toumani

2) Angélique Kidjo  – Benin (3 Grammy)

Dame de nombreux attributs, Angélique Kidjo est une chanteuse-compositrice et militante béninoise primée aux Grammy, reconnue pour ses multiples influences musicales et ses vidéos créatives.
Elle a sorti l’album, Djin Djin, en 2007, qui lui a valu un Grammy pour le « meilleur album de musique du monde contemporain ». Un autre album, EVE, sorti en 2014, a remporté le Grammy pour le « meilleur album de musique du monde » au 57ème Grammy Awards. En 2016 elle remporte sont 3ème trophée pour l’album Sings.

 

1) Mambazo Noir Ladysmith – Afrique du Sud (4 Grammy)

Leur collaboration avec Paul Simon sur son album, Graceland a augmenté la renommée mondiale de la chorale, et a remporté plusieurs prix, dont 4 Grammy Awards.
Leur hits , Shaka Zulu, a reçu un accueil chaleureux par le public américain  et a remporté un Grammy en 1988 pour le « meilleur enregistrement folklorique traditionnel ».
L’album, Wenyukela a remporté leur deuxième Grammy Award et en 2009, ils ont remporté le Grammy Award pour le « meilleur album de musique traditionnelle mondiale », marquant leur troisième Grammy Award. Le groupe a remporté leur quatrième Grammy Awards pour le « meilleur album de musique du monde pour 2013 ».

Markheaven