Côte d’Ivoire / Cameroun: le coupé décalé vs le parler-caler

Au Cameroun, comme la plupart des pays africains, il existe une richesse musicale très grande. Ici on a, entre autres, le Makossa, le Soukous, ou encore le Bikutsi. Ces musiques sont bien représentées par les grandes Mani Bella, Lady Ponce ou encore Charlotte Dipanda. Depuis quelques mois, une nouvelle tendance émerge : le parler-caler. Cette tendance a réussi son entrée en beauté dans le monde musical et devient mondial. Le parler-caler originaire du Cameroun s’est externalisé grâce à Franko avec son tube « Coller La Petite » et Maahlox avec le hit « Ça sort comme ça sort« .

Cette nouvelle vague du parler-caler rencontre un succès tellement grand qu’elle s’impose comme un réel conçurent au coupé décalé qui est déjà implanté depuis plus d’une décennie. Pour rappel, le coupé décalé a vu le jour dans le début des années 2000. Ce genre musical originaire de la Côte d’Ivoire mais aussi de la diaspora ivoirienne à Paris, a été initié par les membres de la Jet Set tel que Douk Saga, Le Molare, Lino Versace. Ces hommes de fête ont traduit leur style de vie en une danse, puis en un concept pour finalement donner ce style de musique mondialement reconnu aujourd’hui. Le coupé décalé est un style de musique à part entière et ne cesse de se renouveler grâce aux nombreux artistes et concepts qui voient le jour.

Mise à part la similitude sonore du concept, le parler-caler et le coupé décalé ont d’autres ressemblances. En effet, ces mouvements ont tous été initié par des jeunes qui souhaitent s’amuser et oublier les tracas du quotidien. Certains artistes de coupé décalé ou du parler-caler ont une autre particularité celle d’aimer le rap. Dj Arafat et Franko sont issus de ce style de musique, ils ont donc voulu donner une alternative au rap africain qui est souvent jugé brut et trop sérieux. Quoi qu’il arrive, ces jeunes mettent en ligne de mire le divertissement. Avec le coupé décalé et le parler-caler, les jeunes artistes africains ont réussi à afro’iser le rap.

Alors chers internautes pensez vous que le parler-caler a des chances de détrôner le coupé décaler ?