Interview: Kinses la mode de Kinshasa à Bruxelles

Kinses est une marque diversifiée. On y trouve des bijoux, des linges de maisons mais aussi des meubles contemporains aux motifs qui nous ramène au cœur de notre beau continent l’Afrique. Découvrez l’interview exclusive de Rosy Sambwa créatrice de la marque Kinses sur www.Africanmoove.com.

boucles-d'oreilles-African-Moove

Pourquoi ce nom « Kinses »? Quel est l’histoire de cette marque ?
Le nom Kinses vient de la contraction de KINS hasa et de Bruxell ES. KINSES

Qu’est ce qui vous a poussé à vous lancer dans la création de bijoux et de linge de maison?
J’ai une formation de stylisme-modélisme maille, faite à ESMOD Paris. Ensuite j’ai fait une formation en bijouterie contemporaine à Florence. J’ai réalisé les bijoux d’un créateur belge durant plusieurs saisons, ce qui m’a conforté dans ce choix. Puis, j’ai dessiné des meubles, en plus des bijoux et différents objets, à Kinshasa, et à mon retour à Bruxelles, cela m’a donné l’envie de compléter avec du linge de maison.

unnamed

Quel est votre lien avec l’Afrique?
Mon lien est direct, fort, émotionnel, lié à mes parents, grands-parents qui m’ont toujours dit que je venais du centre de l’Afrique, du plus beau continent, du plus beau pays, du plus grand pays, avec le plus de richesses, la plus belle culture, etc. (Rires!) Ma mère ramenait des tas d’oeuvres d’art et avait un atelier de couture, la « Kin Confection » (l’endroit le plus merveilleux du monde pour moi). Nous allions, enfants chaque année, à Kin avec un tour à Kimwenza, qui n’est pas une grande ville et reste l’un des lieux que je préfère. Ma mère nous a raconté ses voyages dans différents pays d’Afrique, ses rencontres, cela m’a nourrit.

Où sont fabriqués vos produits?
Là où je me trouve 😉 La plupart de mes bijoux sont des pièces uniques ou de petites séries, que je réalise moi-même. Pour les pochettes, elles étaient réalisées à Bruxelles, je suis en train d’essayer de les faire produire au Ghana. Pour le Congo, il faut voir si quand la taxe à l’exportation est réglée.

Chaise-Kinses-African-Moove

De combien de personnes votre équipe est-elle composée ?
Je travaille en grande partie seule et fait parfois appel à des intervenants extérieurs.

Quel sont vos projets/événements à venir ?
Mon projet est de faire grandir Kinses, :). Je reviens du Ghana où j’ai présenté les bijoux et cela m’a donné l’envie de participer à la Fashion Week de Kinshasa, l’an prochain. Je suis aussi en train de travailler avec des artistes ghanéens.

Interview-Kinses-African-Moove

Pensez-vous que la mode africaine (tissus africain, turban ..) a un avenir ?
Comme toutes les modes, elle va devoir continuer à se développer et se renouveller (ce qu’elle fait déjà). Il y a de plus en plus de très belles marques, fortes et différentes. Oui, la mode africaine a plus que jamais un avenir.

Que pensez-vous de cette évolution ?
C’est très chouette, les choses suivent leur cours, de plus en plus de merveilleuses créations, des ateliers qui se montent un peu partout, des investisseurs aussi, c’est une excellent chose. Du côté des clients aussi, les choses changent et c’est un bon signe.

Interview-Kinses-African-Moove

Le mot de la fin pour nos internautes !
Je suis ravie d’avoir pu partager un morceau de l’histoire de Kinses, j’espère que cela vous aura plu.